Jour 9

Faites confiance à Dieu pour remettre les choses en ordre

Sagesse Psaume 7,1-10
Nouveau Testament Matthieu 7,24-8,22
Ancien Testament Genèse 19,1-20,18

Introduction

Pippa et moi aimons faire des mots croisés ensemble. Lorsque nous butons sur un indice, nous n'abandonnons pas, nous passons à l'indice suivant. Chaque fois que nous trouvons une réponse, cela nous aide à résoudre certaines des autres énigmes. Pour finir, nous sommes parfois capables de résoudre la quasi-totalité de la grille.

D'une certaine façon, lire certaines parties difficiles de la Bible, c’est comme essayer de résoudre une grille de mots croisés. Plutôt que de vous enliser dans une section délicate, vous pouvez utiliser les passages que vous comprenez pour vous aider à résoudre certains des plus difficiles.

J'ai souvent du mal, non seulement à comprendre certains passages difficiles de la Bible, mais aussi à comprendre pourquoi certaines choses se produisent dans notre monde. Il semble y avoir tellement d'injustice. Il n'y a pas de réponses faciles.

J'aime la deuxième grande question rhétorique du passage d'hier : « Celui qui juge toute la terre n'agira-t-il pas selon le droit ? » (Genèse 18,25) (Colombe). Une chose dont vous pouvez être sûrs, c'est qu’au dernier jour, quand tout sera révélé, vous verrez le jugement parfait de Dieu et tout le monde dira : “C'est parfaitement juste“. Chacun des passages d'aujourd'hui nous dit quelque chose sur le fait qu'à la fin, Dieu remettra les choses en ordre.

Sagesse

Psaume 7,1-10

Seigneur, délivre-moi de mes ennemis !

7 Chant de tristesse de David. David l’a chanté au Seigneur au sujet de Kouch, de la tribu de Benjamin.

2 Seigneur mon Dieu, tu es mon abri,
 sauve-moi, délivre-moi de tous ceux qui me poursuivent !
3 Sinon, ils vont me déchirer comme des lions.
 Ils m’emporteront, et personne ne viendra me délivrer.

4 Seigneur mon Dieu, est-ce que j’ai fait quelque chose de mal ?
 Est-ce que j’ai été injuste envers les autres ?
5 Est-ce que j’ai rendu le mal à celui qui m’a fait du bien ?
 Est-ce que j’ai volé celui qui m’en voulait sans raison ?
6 Si j’ai fait cela, alors qu’un ennemi me poursuive et m’attrape !
 Qu’il m’écrase tout vivant et traîne mon honneur dans la poussière !

7 Lève-toi, Seigneur, montre ta colère !
 Mes ennemis sont furieux, arrête-les !
 Réveille-toi pour me défendre, toi qui commandes la justice.
8 Que les peuples se rassemblent autour de toi !
 Et toi, de là-haut, montre ton pouvoir sur eux !
9 Seigneur, toi qui juges les peuples, fais-moi justice.
 Je t’ai obéi et je suis innocent.
10 Arrête le mal que font les gens mauvais !
 Toi qui examines les pensées et les désirs de tous,
 toi, le Dieu juste, rends plus forts ceux qui t’obéissent.

Commentaire

Croyez qu'il y aura un jugement juste

Certaines personnes pourraient penser que croire en un Dieu qui juge devrait conduire à plus de violence dans le monde d'aujourd'hui. En réalité, c'est le contraire. Quand les gens cessent de croire au juste jugement de Dieu, ils peuvent alors être tentés de prendre eux-mêmes les choses en main et de chercher à se venger de leurs ennemis.

David avait confiance dans le fait qu'il y aurait un jugement – que Dieu serait le juge et qu'il jugerait avec justice. « Mes accusateurs se retrouvent en grand nombre au tribunal ; c’est l’heure du jugement. Prends ta place sur le banc, saisis ton marteau, fais taire les fausses accusations à mon égard » (vv.7-8 MSG) « Seigneur, toi qui juges les peuples, fais-moi justice. Je t’ai obéi et je suis innocent. Arrête le mal que font les gens mauvais ! Toi qui examines les pensées et les désirs de tous, toi, le Dieu juste, rends plus forts ceux qui t’obéissent » (vv.9-10). En d'autres termes, David avait confiance dans le fait que Dieu s'occuperait de ses ennemis.

Si vous croyez en un Dieu qui rend un jugement avec une justice parfaite, alors vous pouvez tout laisser entre ses mains et faire ce que Jésus vous dit de faire : aimez vos ennemis (voir Matthieu 5,43-48 ; Luc 6,27-36).

En fait, comme le dit Miroslav Volf (théologien chrétien croate), "La pratique de la non-violence nécessite une croyance en la vengeance divine". Aujourd'hui tant de problèmes du monde seraient résolus si les gens croyaient au fait qu'il y a un Dieu qui juge avec justice et que nous pouvons lui faire confiance pour mettre ultimement les choses en ordre.

Prière

Seigneur mon Dieu, tu es mon abri (Psaume 7,2a). Je te remercie, car je peux avoir confiance en ton jugement parfait, je n'ai jamais besoin de chercher à me venger, mais plutôt d'aimer mes ennemis et de prier pour ceux qui me font souffrir (Matthieu 5,44).

Nouveau Testament

Matthieu 7,24-8,22

Les deux maisons

24 « Celui qui écoute toutes ces paroles et m’obéit, celui-là ressemble à un sage. Le sage construit sa maison sur de la pierre. 25 La pluie tombe, les rivières débordent, les vents soufflent et se jettent contre la maison. La maison ne tombe pas, parce qu’on a posé ses fondations sur de la pierre. 26 Mais celui qui écoute mes paroles et ne fait pas ce que je dis, celui-là ressemble à quelqu’un de stupide. Celui qui est stupide construit sa maison sur le sable. 27 La pluie tombe, les rivières débordent, les vents soufflent et frappent la maison. La maison tombe et elle est complètement détruite. »

Jésus enseigne avec autorité

28 Quand Jésus a fini de dire toutes ces paroles, les foules sont très étonnées par sa façon d’enseigner. 29 En effet, il ne fait pas comme les maîtres de la loi, mais il enseigne avec l’autorité que Dieu lui donne.

Jésus guérit un lépreux

8 Jésus descend de la montagne et des foules nombreuses le suivent. 2 Un lépreux s’approche, il se met à genoux devant Jésus et lui dit : « Seigneur, si tu le veux, tu peux me guérir ! » 3 Jésus tend la main, il touche le lépreux en disant : « Je le veux. Sois guéri ! » Aussitôt l’homme est guéri de sa lèpre. 4 Jésus lui dit encore : « Attention, ne dis rien à personne ! Mais va te montrer au prêtre et offre le sacrifice que Moïse a commandé. Ainsi, tous auront la preuve que tu es guéri. »

Jésus guérit le serviteur d’un officier romain

5 Jésus entre dans Capernaüm. Un officier romain s’approche de lui et lui demande son aide 6 en disant : « Seigneur, mon serviteur est couché à la maison. Il est paralysé et il souffre terriblement. » 7 Jésus lui dit : « Je vais aller le guérir. » 8 Mais l’officier lui répond : « Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres chez moi. Mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri. 9 Moi, j’obéis à un chef et je commande à des soldats. Je dis à l’un d’eux : “Va !”, et il va. Je dis à un autre : “Viens !”, et il vient. Je dis à mon esclave : “Fais ceci”, et il le fait. »

10 Quand Jésus entend cela, il admire l’officier, et il dit à ceux qui l’accompagnent : « Je vous le dis, c’est la vérité : dans le peuple d’Israël, je n’ai trouvé personne avec une foi aussi grande. 11 Oui, je vous l’affirme, beaucoup de gens viendront de l’est et de l’ouest, et ils prendront le grand repas avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le Royaume des cieux. 12 Mais ceux qui devaient entrer dans le Royaume, on les jettera dehors dans la nuit ! Là, ils pleureront et ils grinceront des dents ! »

13 Et Jésus dit à l’officier : « Retourne chez toi ! À cause de ta foi, ce que tu as demandé va arriver ! » Et au même moment, le serviteur est guéri.

Jésus guérit la belle-mère de Pierre et d’autres malades

14 Jésus va dans la maison de Pierre. Il voit la belle-mère de Pierre : elle est couchée avec de la fièvre. 15 Jésus lui touche la main, et la fièvre la quitte. La belle-mère de Pierre se lève et elle se met à servir Jésus.

16 Le soir arrive. On amène à Jésus beaucoup de gens qui ont des esprits mauvais. Par sa parole, il chasse les esprits et il guérit tous les malades. 17 Ainsi, Jésus réalise ce que le prophète Ésaïe a annoncé :

 « Il a pris ce qui nous fait souffrir
 et il a porté sur lui nos maladies. »

Des gens veulent suivre Jésus

18 Quand Jésus voit la foule autour de lui, il donne l’ordre d’aller de l’autre côté du lac. 19 Alors un maître de la loi s’approche et lui dit : « Maître, je te suivrai partout où tu iras. » 20 Jésus lui répond : « Les renards ont des trous pour s’abriter, et les oiseaux ont des nids. Mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit pour se reposer. »

21 Quelqu’un d’autre, un disciple, dit à Jésus : « Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. » 22 Jésus lui répond : « Suis-moi, et laisse les morts enterrer leurs morts ! »

Commentaire

Faites confiance à Jésus, en qui Dieu a confié tout jugement

Jésus savait tout sur la construction des maisons. Il était artisan de métier et avait travaillé comme menuisier. L'illustration qu'il utilise est terre à terre et pratique : deux hommes décidant chacun de construire une maison (7,24-26). Ils avaient probablement l'intention d'y vivre et d'en profiter, peut-être avec leur famille. Tous deux construisaient quelque chose de durable. Nos vies sont comme ces maisons, mais leur sens se prolonge dans toute l'éternité.

Ce qu’il y a de plus important dans une maison, ce sont les fondations. Ces deux maisons différaient peu en apparence. Mais une seule d’entre elles avait « ses fondations sur de la pierre » (v.25). De même, deux vies peuvent se ressembler, mais la différence dans leurs fondations apparaît clairement quand, inévitablement, les tempêtes de la vie surviennent.

Vous aurez à relever des défis dans votre vie. Ils se présenteront sous de nombreuses formes : malentendus, déceptions, désirs inassouvis, doutes, épreuves, tentations, revers et attaques de satan. Le succès, aussi, peut être un test. Il y a aussi le stress, la souffrance, la maladie, le deuil, la tristesse, le traumatisme, la tragédie, la persécution et l'échec.

Ultimement nous ferons tous face à la mort et au jugement de Dieu. L'image de « une grosse pluie … la grêle … une tempête » est utilisée dans Ézéchiel pour faire référence au jugement de Dieu (Ézéchiel 13,11), mais le langage du jugement ne se limite pas à l'Ancien Testament. Ici, et ailleurs, Jésus avertit du jugement à venir, comme le font les autres auteurs du Nouveau Testament.

Quand « la pluie tombe, les rivières débordent, les vents soufflent et se jettent contre la maison » (Matthieu 7,25,27), la maison construite sur le roc « ne tombe pas » (v.25), mais celle construite sur le sable « est complètement détruite » (v.27). Ce sont des paroles d'avertissement solennelles. Le procès peut avoir lieu pendant cette vie ou au jour du jugement. Ce qui est certain, selon Jésus, c'est qu'il viendra.

Pourtant, vous ne devez pas vivre dans la peur. Ce n'est pas facile, mais il existe un moyen de s’assurer que, lorsque les fondations de votre maison seront testées, elles tiendront bon. Il y a un moyen de savoir que votre avenir est sûr.

Jésus nous dit qu’une différence fondamentale est que le sage non seulement entend les paroles de Jésus, mais, il « les met en pratique » (v.24) (Colombe). L'homme insensé, par contre, bien qu'il entende les paroles de Jésus, « ne fait pas ce qu’[il] dit » (v.26).

La connaissance doit conduire à l'action – notre théologie doit impacter nos vies ou alors nous construisons nos vies sur du sable.

Les paroles de Jésus sont, avant tout, un appel à croire en lui (Jean 6,28-29). Notre salut est assuré par la foi en Jésus, vécue dans l'obéissance.

Vous pouvez avoir une confiance absolue dans le jugement de Jésus, car il a l'autorité de Dieu lui-même. Jésus s’est étonné de la foi que le centurion avait en lui. Il dit : « Je vous le dis, c’est la vérité : dans le peuple d’Israël, je n’ai trouvé personne avec une foi aussi grande » (Matthieu 8,10).

Le signe de cette foi apparaît parce que le centurion croyait que la seule parole de Jésus suffisait pour guérir son serviteur (v.8). Il avait une forte raison de le croire. Le centurion reconnaissait que, comme dans l'armée, l'autorité vient du fait d'être couvert par l’autorité d’un autre – ainsi l'autorité de Jésus vient du fait qu’il est sous l'autorité de son Père. Le centurion vit que lorsque Jésus parlait, Dieu parlait.

De plus, ce parfait Juge n'est pas exempt de la souffrance humaine. Nous savons que Jésus a vécu l'injustice, l'emprisonnement, la torture et la crucifixion. Mais, dans ce passage, nous voyons qu'il a aussi connu la maladie « il a porté nos maladies », (v.17) et même connu la vie d’un sans logis (v.20). Il y a peu de facettes de la souffrance humaine que n'ait pas éprouvé Jésus lui-même.

Prière

Père, je te remercie, parce que Jésus est non seulement capable de compatir à mes faiblesses, mais il est aussi mort pour mes péchés en portant le jugement à ma place, ainsi je n'ai pas à avoir peur.

Ancien Testament

Genèse 19,1-20,18

Dieu détruit la ville de Sodome, mais il sauve Loth

19 Vers le soir, les deux anges arrivent à Sodome. Loth est assis à la porte de la ville. Dès qu’il les voit, il se lève pour aller à leur rencontre. Puis il s’incline jusqu’à terre devant eux. 2 Il dit : « Je vous en prie, acceptez de venir chez moi qui suis votre serviteur. Vous pourrez vous laver les pieds. Vous passerez la nuit et demain matin, vous continuerez votre chemin. » Les anges répondent à Loth : « Non, nous passerons la nuit dehors, sur la place. » 3 Mais Loth insiste beaucoup. Alors ils vont avec lui et ils entrent dans sa maison. Loth leur prépare un repas, il fait cuire des galettes, puis ils mangent.

4 Ils ne sont pas encore couchés, quand des hommes de la ville de Sodome entourent la maison. Du plus jeune au plus vieux, tous sont là sans exception. 5 Ils appellent Loth et lui disent : « Où sont les hommes qui sont venus chez toi cette nuit ? Fais-les sortir, nous voulons coucher avec eux. »

6 Loth sort vers eux à l’entrée de sa maison et il ferme la porte derrière lui. 7 Il leur dit : « S’il vous plaît, mes frères, ne faites pas ce mal ! 8 J’ai deux filles qui n’ont jamais couché avec un homme. Je vais vous les amener, et vous leur ferez ce que vous voudrez. Mais ne faites rien à ces hommes. Ils sont sous mon toit, et je dois les protéger. » 9 Les gens de Sodome répondent : « Va-t’en d’ici ! Tu n’es qu’un étranger et tu veux nous faire la leçon ! Eh bien, nous allons te faire plus de mal qu’à eux ! » Ils bousculent Loth avec violence et ils s’approchent de la porte pour l’enfoncer. 10 Mais les deux anges prennent Loth par la main. Ils le font rentrer avec eux dans la maison et ils ferment la porte. 11 Ils rendent aveugles tous ceux qui sont à l’entrée de la porte, du plus petit au plus grand. Alors ces gens ne peuvent plus trouver la porte.

12 Les deux anges disent à Loth : « Est-ce que tu as encore ici des gens de ta famille ? Un gendre, des fils, des filles, n’importe quel parent ? Emmène-les loin de la ville. 13 En effet, nous allons la détruire. Le Seigneur a entendu dire beaucoup de mal des habitants de la ville. C’est pourquoi il nous a envoyés pour la détruire. » 14 Loth va trouver ses gendres, ceux qui devaient se marier avec ses filles. Il leur dit : « Vite, partez d’ici ! En effet, le Seigneur va détruire la ville. » Mais les gendres de Loth croient qu’il ne parle pas sérieusement.

15 Dès qu’il fait jour, les anges poussent Loth à partir. Ils lui disent : « Debout ! Prends ta femme et tes deux filles qui sont ici. Sinon, vous mourrez avec les habitants de cette ville. Oui, ils vont être punis pour le mal qu’ils ont fait. » 16 Loth ne se presse pas, mais le Seigneur a pitié de lui. Alors les deux anges le prennent par la main, avec sa femme et ses deux filles. Ils le conduisent en dehors de la ville.

17 Après qu’ils les ont fait sortir de la ville, l’un des anges dit à Loth : « Fuis pour sauver ta vie. Ne regarde pas derrière toi, ne t’arrête nulle part dans la plaine. Fuis vers la montagne pour ne pas mourir. » 18 Loth répond : « Oh ! non, je t’en prie, ce n’est pas possible. 19 C’est vrai, tu as été bon pour moi. Et tu m’as accordé un grand bienfait en me sauvant la vie. Mais moi, je ne peux pas fuir dans la montagne. Le malheur va me toucher avant, et je vais mourir. 20 Tu vois cette petite ville ? Elle n’est pas loin, je peux courir jusque-là. De plus, elle est toute petite. Laisse-moi me cacher là-bas. Alors je resterai en vie. » 21 L’ange dit à Loth : « D’accord ! J’ai encore pitié de toi. Je ne vais pas détruire cette ville-là. 22 Pars vite te cacher là-bas. En effet, je ne peux rien faire avant ton arrivée. » C’est pourquoi on appelle cette ville Soar.

23 Quand Loth arrive à Soar, le soleil se lève. 24 Alors le Seigneur fait tomber du ciel sur Sodome et Gomorrhe une pluie de feu et de poussière brûlante. 25 Il bouleverse ces deux villes, leurs habitants, toute la région et ce qui pousse sur le sol. 26 La femme de Loth regarde derrière elle et elle devient une statue de sel.

27 Le jour suivant, tôt le matin, Abraham va à l’endroit où il s’est tenu devant le Seigneur. 28 Il regarde dans la direction de Sodome, de Gomorrhe et de toute la région. Il voit une fumée qui monte de la terre. Elle ressemble à la fumée d’un grand feu.

29 Quand Dieu a détruit les villes de cette région, il s’est souvenu d’Abraham. Quand Dieu a bouleversé les villes où Loth avait habité, il a sauvé Loth du malheur.

Origine des Ammonites et des Moabites

30 Loth a peur d’habiter à Soar. Alors il quitte la ville et il va vivre dans la montagne. Ses deux filles l’accompagnent. Il loge avec elles dans une grotte. 31 Un jour, l’aînée dit à la plus jeune : « Notre père est vieux, et il n’y a pas d’homme dans la région pour se marier avec nous, comme cela se fait partout. 32 Viens, nous allons faire boire du vin à notre père. Ensuite, nous coucherons avec lui. Alors grâce à nous, des enfants et des petits-enfants naîtront de notre père. » 33 Ce soir-là, elles font boire du vin à leur père, et l’aînée vient coucher avec lui. Loth ne se rend compte de rien, ni quand elle se couche, ni quand elle se lève.

34 Le jour suivant, l’aînée dit à sa petite sœur : « C’est fait, j’ai couché la nuit dernière avec notre père. Donnons-lui encore du vin à boire cette nuit, et tu iras coucher avec lui. Alors grâce à nous, des enfants et des petits-enfants naîtront de notre père. » 35 Ce soir-là, les filles de Loth font encore boire du vin à leur père, et la plus jeune vient coucher avec lui. Loth ne se rend compte de rien, ni quand elle se couche, ni quand elle se lève.

36 Les deux filles de Loth deviennent enceintes de leur père. 37 L’aînée met au monde un fils. Elle l’appelle Moab. Il est l’ancêtre des Moabites d’aujourd’hui. 38 La plus jeune, elle aussi, met au monde un fils. Elle l’appelle Ben-Ammi. Il est l’ancêtre des Ammonites d’aujourd’hui.

Abraham et Sara chez Abimélek

20 Abraham part pour la région du sud. Il s’installe entre Cadès et Chour, puis il vient habiter à Guérar. 2 Abraham dit en parlant de sa femme Sara : « C’est ma sœur. » Alors Abimélek, roi de Guérar, la fait enlever. 3 Mais Dieu se montre à Abimélek dans un rêve pendant la nuit. Il lui dit : « Tu vas mourir à cause de la femme que tu as enlevée. En effet, elle est mariée. » 4 Abimélek ne s’est pas encore approché d’elle. Il dit : « Seigneur, mon peuple et moi, nous sommes innocents. Est-ce que tu vas nous faire mourir quand même ? 5 C’est Abraham qui m’a dit : “C’est ma sœur.” Et elle, elle a dit : “C’est mon frère.” J’étais vraiment sincère et je n’ai rien fait de mal. »

6 Dieu lui répond dans un rêve : « Tu étais sincère, je le sais, moi aussi. Et c’est moi qui t’ai empêché de faire une faute contre moi. C’est pourquoi je ne t’ai pas laissé toucher cette femme. 7 Maintenant, rends-la à son mari. C’est un prophète. Il priera pour que tu restes en vie. Si tu ne la rends pas, tu dois savoir ceci : tu mourras sûrement, toi et toute ta famille. »

8 Abimélek se lève tôt le matin. Il appelle tous ses ministres et il leur raconte toute cette affaire. Ils ont très peur. 9 Abimélek appelle Abraham et lui demande : « Qu’est-ce que tu nous as fait là ? Tu nous as poussés, moi et mon royaume, à commettre une faute très grave. Est-ce que j’ai fait une faute contre toi ? Tu t’es conduit envers moi comme on ne doit jamais le faire. » 10 Abimélek continue : « Qu’est-ce que tu cherchais en agissant de cette façon ? » 11 Abraham répond : « J’ai pensé : “Les gens d’ici n’ont aucun respect pour Dieu. Ils vont me tuer à cause de ma femme.” 12 D’ailleurs, c’est vrai qu’elle est ma sœur, puisque nous avons le même père. Mais nous n’avons pas la même mère, et elle est devenue ma femme. 13 Quand Dieu m’a fait quitter la maison de mon père, j’ai dit à Sara : “Voici la faveur que je te demande : partout où nous irons, dis que je suis ton frère.” »

14 Abimélek prend des moutons, des chèvres et des bœufs, des esclaves, hommes et femmes. Il les donne à Abraham en lui rendant sa femme Sara. 15 Abimélek lui dit : « Mon pays est devant toi. Installe-toi là où tu veux. » 16 Puis il dit à Sara : « Tu vois, je donne mille pièces d’argent à ton frère. Pour tous ceux qui sont avec toi, ce sera la preuve que tu n’es pas coupable dans cette affaire. Et tu retrouveras ton honneur aux yeux de tous. »

17-18 Le Seigneur a rendu stériles toutes les femmes de la maison d’Abimélek, à cause de Sara, la femme d’Abraham. Alors Abraham prie Dieu, et Dieu guérit Abimélek, sa femme et ses servantes : elles peuvent de nouveau avoir des enfants.

Commentaire

Croyez qu'à la fin, le Juge de toute la terre mettra les choses en ordre

Hier, nous avons vu comment Abraham a plaidé pour Sodome et Gomorrhe. Nous ne savons pas exactement quel était leur péché, mais le Seigneur a dit : « Les accusations contre les habitants de Sodome et de Gomorrhe sont graves, leurs péchés sont très grands » (18,20).

Il ressort du passage d'aujourd'hui que leur péché comprenait une culture horrible de viols collectifs (19,5). On lit dans Ézéchiel 16, qu’au nombre des péchés de ces villes figurait aussi le fait qu’elles étaient « orgueilleuses, elles mangeaient beaucoup trop, elles ne se faisaient pas de souci, elles n’ont pas aidé les pauvres ni les malheureux » (Ézéchiel 16, 49). Cela pourrait être une description de nos sociétés en Occident.

Dieu dit que s'il y avait eu dix justes à Sodome et Gomorrhe, à cause d'eux, il les aurait épargnées : « À cause de ces 10 justes, je ne détruirai pas la ville » (Genèse 18,32). Il a laissé la possibilité aux seuls "justes" de partir. Lorsque Loth hésite, « Le Seigneur a pitié de lui », et « des anges le prennent par la main, avec sa femme et ses deux filles. Ils le conduisent en dehors de la ville » (19,16).

Le jugement concernant la femme de Loth semble très sévère (v.26). Quelles qu'en soient les raisons (et je ne suis pas sûr de connaître la réponse), il sert certainement d'exemple. Jésus a dit : « Souvenez-vous de la femme de Loth ! » (Luc 17,32). Nous ne devons pas regarder en arrière. Si nous avons quitté une vie de péché, alors nous ne devons pas y retourner. On lui a dit : « Fuis pour sauver ta vie » (Genèse 19,17). De la même manière, il nous est dit de fuir les mauvais désirs (2 Timothée 2,22).

Même Abraham n'était pas sans péché. En effet, il a répété le même péché plus d’une fois – en essayant de faire passer Sara pour sa sœur et en l'amenant presque à commettre un adultère. Le message de la Bible est que non seulement Dieu sauve les pécheurs, mais il les utilise aussi. Il a béni Abraham et a répondu à sa prière (Genèse 20,7). Dieu se sert de nous malgré notre péché parce qu'il est miséricordieux, et en Jésus, Dieu a pris le jugement sur lui-même.

Prière

Seigneur, merci beaucoup pour la différence que la croix de Christ fait au jour du jugement. Je te remercie de pouvoir être confiant·e et savoir qu'en fin de compte, le Juge de toute la terre mettra les choses en ordre.

Pippa ajoute

Matthieu 8,6

« Seigneur, mon serviteur est couché à la maison. Il est paralysé et il souffre terriblement. »

Le centurion s'est occupé non seulement de sa famille et de ses amis, mais aussi de quelqu'un qui travaillait pour lui. Même si le centurion était un étranger et ne faisait pas partie de la communauté "religieuse", il est parti à la recherche de Jésus. La foi peut être trouvée dans toutes sortes d'endroits inhabituels.

Verset du jour

Matthieu 7,24

« Celui qui écoute toutes ces paroles et m’obéit, celui-là ressemble à un sage. Le sage construit sa maison sur de la pierre. »
reader

Application

Téléchargez l'application de la Bible en 1 an pour les appareils iOS ou Android et lisez-la chaque jour.

La version française de l'application étant une nouveauté, nous faisons face à un problème d'affichage dans certains commentaires. Si vous recontrez ce problème sur votre smartphone, nous vous encourageons à vous rendre dans les paramètres de l'application, puis à changer la langue de contenu (par exemple "English"), puis à nouveau changer la langue de contenu sur "Français". Merci de votre compréhension et désolés pour ce désagrément ! Nous faisons tout notre possible pour régler ce problème au plus vite.

reader

Courriel

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir la Bible en 1 an dans votre boîte de réception chaque matin. Vous recevrez un e-mail par jour.

S'inscrire maintenant
reader

Site Web

Commencez à lire la journée d'aujourd'hui, ici même, sur le site Web de la Bible en 1 an.

Lire maintenant

Références

Miroslav Volf, Exclusion and Embrace, (Abingdon Press, 1994) pp.303-304

Sauf indication contraire, les citations bibliques sont tirées de La Bible Parole de Vie © Société biblique française – Bibli’O, 2000.

Les extraits marqués (Colombe) sont tirés de La Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978.

Les extraits marqués (NFC) sont tirés de La Bible Nouvelle Français courant © Société biblique française – Bibli’O, 2019.

Les extraits marqués (TOB) sont tirés de la Traduction œcuménique de la Bible © Société biblique française – Bibli’O et Editions du Cerf, 2010.

Les extraits marqués (MSG) sont traduits de la Message.

Changer de langue

Bible en 1 an est disponible dans les langues suivantes :

Ce site Web stocke des données telles que des cookies pour activer les fonctionnalités et les analyses nécessaires du site. En savoir plus